blog

Pourquoi les triathlètes devraient faire des courses de running en hiver

Photo de course à pied dans la neige

En tant que triathlète amateur, que pensez vous de la course à pied? Entre chaque saisons de triathlon, les longs mois d’hiver vous offrent une bonne occasion de concentrer votre entrainement sur cette discipline.

Voici 5 raisons pour lesquelles les triathlètes devraient faire des épreuves de running en hiver.

1- Garder la motivation pendant cette saison

Participer à une compétition est à la fois excitant et passionnant. Bien entendu, vous pouvez aller courir un 5 kilomètres par vous-même tous les dimanches matin sans pour autant payer 20 € pour un course. Toutefois, un entraînement est bien différent d’une compétition.

Participer à une course est extrêmement motivant:

  • Le fait de rivaliser avec d’autres participants
  • Vous avez des gens qui vous encouragent sur le parcours
  • Il faut franchir une ligne d’arrivé

De plus, avoir quelques compétitions de running sur votre calendrier pour l’hiver aidera à fournir l’élan de motivation supplémentaire pour votre entrainement.

2. Travailler votre objectif d’allure de course

les courses de running fournissent une excellente occasion de travailler votre “Pacing” (objectif d’allure de course).
Pouvez-vous courir en “negativ split”? C’est à dire effectue la seconde partie de course plus rapidement que la première partie. Les semi-marathons sont parfaits pour assimiler le pacing d’un IRONMAN 70.3 ® et même d’un IRONMAN.

Si vous savez que vous pouvez terminer un semi-marathon en un 1h45, votre corps va “imprimer” ce rythme. Cela va vous donner plus de confiance pour vos futures courses.

Vous pouvez courir un marathon en été ou en automne. En revanche, il n’est pas conseillé de courir un marathon en hiver ou au début du printemps. Cela peut nuir à votre objectif de triathlon longue distance car il vous faudra une récupération complète avant de passer à l’entraînement IRONMAN.

3. Entrainer votre mental

les courses sont une excellente occasion de pratiquer et de développer l’habileté de gérer les pensées négatives dans votre esprit.
Ce sont les moments pendant une course où vous pensez que vous ne pouvez pas continuer à votre rythme actuel ou que vous devez impérativement vous arrêter.
Plus vite vous prenez conscience de vos pensées négatives, plus vite vous pouvez vous concentrer sur quelque chose d’autre. Ça peut être votre respiration ou simplement vous parler à vous même. Vous devez utiliser des mots d’affirmation comme « je cours sans effort comme une gazelle. »

Lorsque la saison de triathlon est là et que vous êtes en difficulté sur la fin d’un 70.3, vous vous rappellerez des souvenirs positifs de vos courses d’hiver pour vous aider à rester concentré dans ce moment d’effort intense.

4. Travailler votre vitesse

Le fait d’être inscrit pour un Ironman ou Ironman 70.3 en été, ne doit pas signifier que vous devriez ignorer le travail de vitesse.

David Glover a écrit sur TrainingPeaks un article en anglais à ce sujet. Il évoque l’importance de faire du travail de vitesse même pendant la saison off ou l’hiver. Ceci afin de recruter et de former des fibres musculaires à contraction rapide.

Si vous courez constamment à un rythme facile à modéré (communément appelé zone 2), vous manquez d’entrainement des fibres à contraction rapide et vous allez courir en dessous de votre potentiel de performance.
Une des meilleures choses à propos des intervalles, c’est que vous n’avez pas à faire beaucoup de volume pour obtenir beaucoup d’avantages.

5. Éloigner la prise de poids pendant vacances

Certains athlètes sont très maigre pendant la saison de triathlon. La saison off est une bonne chance pour eux de gagner quelques kilos pour soutenir la réparation de leur corps.

En revanche, nous n’avons pas besoin de prendre une troisième part de dessert au repas de fin d’année. Également, il ne faut pas forcement boire de l’alcool au réveillon pour rendre les beaux-parents plus supportables.

Bien qu’il est recommandé de ne pas trop faire d’écarts dans votre alimentation pendant les vacances, il est tout à fait compréhensible qu’il faut fêter la fin d’année comme il se doit.

Faire quelques courses pour le plaisir en les intégrant dans votre entraînement aidera à maintenir votre métabolisme élevé et empêcher le gain excessif de poids.

Et vous, qu’avez vous prévu comme course pendant la coupure?

Tu aimeras sûrement

Aucun commentaire

    Écrire un commentaire