blog

Un Dimanche matin d’automne vers le col de Sternenberg

Sortie velo Sternenberg

Il y a quelque temps, j’avais effectué des recherches à propos des cols qui étaient accessibles à vélo dans le canton de Zurich.
Je suis tombé sur ce blog en allemand qui recense les cols du canton accessible en une journée pour les personnes vivant dans la ville de Zurich.

Étant donné que je suis actuellement dans la pause annuelle en terme d’intensité et de volume d’effort, j’ai entrepris de faire le tour de ces 5 cols – bien entendu si le temps me le permet – et de partager mon expérience sur ces différentes journées.

Le premier de la série “Sternenberg”

Ce col est à environ 30km du lieu où j’habite très près et assez simple d’accès, il est situé à 870m d’altitude, à la frontière du Canton de Zurich et du Canton de St. Gall.
D’après ce que j’ai pu lire, le sommet du col permettrait d’avoir une superbe vue sur le canton. J’ai donc décidé d’aller y faire la montée un dimanche matin.

La route jusqu’au Col

Partant de la ville de Gossau, j’ai parcouru une dizaine de kilomètres pour arriver à la ville de Wetzikon sur une piste cyclabe relativement plane, puis ensuite je suis allé en direction d’Oberhitnnau où j’ai rencontré “la première difficulté” de cette sortie. Une montée de 2.2km avec une pente moyenne de 7% que j’avais déjà effectué plusieurs fois avec mon Mountainbike pour me rendre à Rosinli (une autre petite ascension accessible seulement en vélo tout terrain).
Le temps était assez grisâtre et la température autour des 9°, autrement dis un vrai dimanche d’automne pour la Suisse.
Ensuite, la route descend jusqu’au petit village de Hittnaupour enfin arrivée au pied de Sternenberg dans le village de Juckern.

Photo de Sternenberg canton de Zurich

L’ascension de Sternenberg

Après le passage à niveau, la route devient plus étroite et je me suis retrouvé très rapidement en forêt. La montée est de 5.5km avec une moyenne à 5% mais quelques petites portions à plus de 20%!
La route est très peu fréquentée, ce qui permet de pouvoir se concentrer sur l’ascension sans avoir peur à chaque virages d’avoir quelqu’un à éviter en contre sens.
Le paysage est quand à lui splendide, des sapins, avec un cours d’eau en contrebas, nous donne tout de suite le paysage montagneux typique à la Suisse.
Les portions à 20% sont assez courtes sur une route constituée de plusieurs épingles. L’arrivée se fait dans le petit village de Sternenberg après la dernier arrêt de bus ou la plupart des motards se rencontrent lors de leur sorties du week-end.
Je dois dire qu’à cause du temps assez couvert, je n’ai pas pu profiter pleinement de la vue temps espérée.

 

J’ai fais une pause pour prendre la photo, et je suis ensuite redescendu en direction de Bauma

La descente

Cette dernière n’est pas très longue mais assez technique, je pense même l’été prochain faire l’ascension de ce coté qui à première vue demande un peu plus d’efforts.
Une fois arrivé sur Bauma, j’ai pu profiter du lancement d’une ancienne locomotive sur la voie ferrée

Locomotive

La route de la vallée (tal)

Le retour se fait atour du Bachtel, sur un faux-plat mais sur piste cyclable, le paysage n’est pas pour ma part époustouflant, mais j’ai pu m’arrêter 10 minutes dans le village de Gibswill où j’ai assisté pour la première fois à une compétition de saut à ski sans neige.

Saut à ski Gibswill

J’ai pris ensuite la direction de Wald, toujours dans la vallée sur une piste cyclable très bien aménagée, ce qui sera sûrement intéressant pour l’entraînement en TT.
et j’ai enfin pris pas mal de petites routes (merci mon GPS) pour retourner enfin à Gossau en passant par Grüt

En résumé

Une nouvelle sortie intéressante d’un peu plus de 55km effectuée en 2:30:00. Un col pas très haut mais qui demande quand même un certain effort dans la montée, et surtout une nouvelle partie du canton découverte à vélo qui m’aideront sûrement au printemps pour les longues sorties en vélo de contre la montre.
Un col que je referais sûrement à l’occasion mais cette fois je l’espère avec un temps un peu plus dégagé.

Tu aimeras sûrement