competition

Retour sur la saison 2015

12 Mois se sont écoulés depuis ma décision de me mettre au triathlon. Cette première année fut pour moi très enrichissante, j’ai pu me rendre compte à plusieurs reprises que le corps avait certaines limites, que ça soit physique ou psychologique. D’autre part que le triathlon est un sport à part entière et que ça soit la transition, le repos et la façon de s’alimenter entre chaque discipline, tout ceci ce travail de manière minutieuse!
Enfin, le tri m’a permis de (re)trouver un équilibre entre mon travail, ma famille et le sport.

Préambule dans le triple effort

Après avoir subit une petite intervention chirurgicale en Octobre 2014 (juste après avoir couru le marathon de Lucerne), je m’étais gentiment remis à la course à pied en Janvier 2015.

Mon premier objectif était de courir avec mon meilleur ami le marathon de Paris sous la barre des quatre heures pour lui permettre de franchir pour la première fois la ligne d’une grosse épreuve.
Objectif validé avec un temps de 3:58:51 (tout juste!), ce fut un super moment partagé avec mon ami d’enfance et surtout une découvert de la ville d’une autre manière. Malgré le nombre impressionnant d’inscrits, je recommande vraiment cette course, une expérience pour moi inoubliable.

Le triathlon pour la première fois

Mon second objectif était de faire un triathlon au format Sprint. Ce fut le tri de Semparsee à côté de Lucerne. Je me suis jeter dans le grand bain avec pour seule préoccupation de finir du mieux que je pouvais les 750m de nage en crawl.
Un bon moment avec quelques cafouillages sur les transitions mais qui au final mon permis d’acquérir ma première expérience sur triathlon.

Le second tri fut en Espagne (plus précisément en catalogne) où j’ai pu participer à une course avec Drafting autorisé autour du lac de l’estany (ce qui n’est généralement pas le cas en Suisse).
Un évènement assez sympa sur lequel j’ai pu faire un départ de masse sur la partie natation, et surtout rouler en peloton sur la partie velo. Un très bon souvenir également.

Mon premier triathlon en espagne

Ensuite le troisième objectif était un triathlon au format Olympique. J’ai participé au tri d’Uster sur lequel je n’étais pas vraiment rassuré par la partie natation, mais tout c’est bien passé malgré mes zigzags et mes quelques 120m de plus dans le lac…

triathlon course à pied

Enfin, la saison c’est terminée sur une 10km au mois de décembre, la sylvesterlauf de Zürich, avec un temps canon de 38:06:00, mais malheureusement la distance totale ne faisait que 9.6km à la montre, je ne saurais donc pas cette année si je peux passer un 10k sous la barre fatidique des 40 minutes. Un objectif entre autre pour moi pour 2016!

 

Ce que j’en retiens

Une superbe année de sport en l’occurrence avec de bons souvenirs sur les différentes courses et surtout une année 2016 qui s’annonce très bonne pour moi. Ultra motivé pour les prochaines courses et les prochains objectifs, il est temps de passé en mode foncier pour travailler la caisse avec cette fois l’aide d’un coach en ligne!

Tu aimeras sûrement